Nous utilisons de cookies propres et de tiers afin d’améliorer votre expérience de navigation et vous offrir de la publicité et des contenus pertinents pour vous. En savoir plus et gérer ces paramètres politique d'utilisation des cookies.

Blog

.

Lire les posts du blog de Kids&Us
Noël 2018 : mission trouver le jouet parfait !

A quatre jours de Noël, qui n’est pas dans la recherche de ses cadeaux ?... Si le début de la précampagne de Noël a été marqué par la férocité commerciale du Black Friday et du Cyber Monday fin novembre, cela fait déjà quelques mois que les chaînes de télévision pour enfants ne passent plus que des spots publicitaires de jouets. Et c’est dans ce contexte matérialiste que vient se poser la question : comment choisit-on le jouet  idéal pour nos enfants ?

Si nous devions écrire au Père Noël pour lui demander le jouet idéal pour nos enfants, nous le décririons de la façon suivante : qu’il soit éducatif, porteur de valeurs, pas trop bruyant ni trop lumineux, non salissant, ne contenant pas de pièces trop petites susceptibles de se perdre facilement, et ne se cassant pas dès le premier usage… Bref, la liste serait presque aussi longue que celle de nos désirs, mais ce serait, quoi qu’il en soit, ne pas rendre service à nos enfants. En effet, nous ne devons pas limiter le terrain de jeu de nos enfants : ceux-ci doivent pouvoir laisser libre cours à leur imagination, se salir et apprendre à apprécier et prendre soin de ce qu’ils ont, sans oublier d’apprendre à ranger ! Par contre, là où nous pouvons intervenir, c’est dans les décisions portant sur les caractéristiques des jouets qui entrent à la maison, en orientant nos enfants dans leurs choix.

Et trouver le jouet parfait n’est pas simple, car il doit pouvoir satisfaire aussi bien les besoins de l’enfant que les attentes de l’adulte. Alors, comment ?

- En correspondant à l’âge de l’enfant : dans le cas contraire, cela pourrait être frustrant et celui-ci ne pourrait pas profiter de toutes les possibilités offertes par le jouet.
- En étant conforme à la réglementation européenne de sécurité et avoir passé tous les contrôles de qualité. 
- En promouvant des valeurs telles que la solidarité, l’effort ou le travail en équipe.
- En étant différent de ceux qu’il a déjà chez lui et donc, apporter quelque-chose de nouveau et surprenant. 
- Mais pour moi, le plus important est que ce jouet nous permette de passer du temps ensemble : combien de fois prenons-nous le temps de nous asseoir avec nos enfants pour jouer tranquillement ? Un jeu ou un jouet peut nous offrir l’opportunité de partager des moments de qualité avec nos enfants, instaurer une complicité et ouvrir des canaux de communication que nous saurons apprécier plus tard, à mesure que nos enfants approchent de l’adolescence.

Le jeu joue un rôle très important dans l’éducation de nos enfants. Mais si c’est important qu’ils aient des jouets, il n’en est pas moins important que cela se fasse dans une certaine modération. Aussi, outre le consensus avec les enfants ou les adolescents sur le choix des jeux les plus appropriés pour Noël, nous devrons aussi nous mettre d’accord sur la quantité de cadeaux à recevoir.

Dans le premier tome de Harry Potter (Harry Potter et la Pierre philosophale), son cousin Dudley Dursley, que nous pourrions définir comme égoïste, mal élevé et matérialiste, se met dans une colère noire à l’égard de ses parents parce qu’à son anniversaire, il a eu un cadeau de moins que l’année précédente. Et je ne parle pas de deux ou trois cadeaux, non… Mais de plus de trente ! D’accord, il s’agit d’un cas extrême mais c’est l’exemple le plus clair d’un enfant “archi-gâté”. Un excès de jouets disperse l’attention de l’enfant et fait que celui-ci porte son attention sur la quantité de cadeaux et non plus sur les cadeaux en soi. Comment voulez-vous qu’un enfant, qui a reçu autant de cadeaux, s’intéresse à un jouet en particulier ? Puisque la seule chose qui compte, c’est d’ouvrir les cadeaux, et plus il y en a, et mieux c’est ? N’est-il pas normal qu’ils ne soient plus dans le rêve lorsqu’ils découvrent la quantité de cadeaux qui les attendent ?

En parlant de rêve, une anecdote qui remonte à plusieurs années me vient à l’esprit ; à cette époque, j’amenais mes enfants au magasin de jouets avant Noël pour voir ce qu’ils allaient mettre sur leur liste et faire le choix des cadeaux. Ce jour-là, en nous promenant dans le magasin, nous tombons sur un père de l’école de Kids&Us Manresa avec son fils. Profitant d’un moment de distraction de l’enfant, il me confie qu’il se sent profondément triste et déçu. En effet, quand Ramón demande à son fils ce qui lui ferait plaisir pour Noël, celui-ci lui répond : “il n’y a plus rien qui me fasse plaisir parce que vous m’achetez toujours tout ce que je veux”. Cette phrase amène la réflexion sur la question du rêve. Nous devrions faire en sorte que cette sensation de manque liée à ce que nous n’avons pas et aimerions avoir ne disparaisse jamais, car l’insatisfaction est un ingrédient basique du rêve. 

Mais revenons à ce que nous disions. Alors que je réfléchissais à la quantité adéquate de cadeaux et que je naviguais dans Internet pour me documenter pour le post, je trouve quelques articles parlant de la règle des 4 cadeaux qui mérite, je crois, que l’on s’y arrête.

Il s’agit d’une règle très simple qui consiste à choisir seulement 4 cadeaux répondant aux principes suivants :

- Une chose à porter : vêtements, chaussures, accessoires, etc.
- Une chose à lire : un conte ou un abonnement à une revue, par exemple.
- Une chose utile : un parapluie à l’effigie des personnages de ses dessins animés préférés, un sac à dos pour l’école ou encore des chaussures de basket.
- Une chose désirée : le jouet qui lui fera le plus plaisir.

Cela ne sera peut-être pas facile, en particulier lorsque les enfants ont des idées très arrêtées sur ce qu’ils veulent, ou avec les adolescents, qui ont des critères inamovibles. Mais malgré tout, je pense qu’il est important d’essayer d’appliquer cette règle dans la mesure du possible et pas seulement à Noël, mais aussi aux anniversaires et lors des fêtes familiales en général. En somme, il s’agit de faire prévaloir la qualité sur la quantité.

Et vous ? Comment choisissez-vous les cadeaux de vos enfants ? Les aidez-vous ? Limitez-vous le nombre de jouets ? N’hésitez pas à partager votre méthode, elle peut nous être utile à tous !

  1. 4285
Partagez-le sur >

Commentaires

Laissez-nous un commentaire

Pour pouvoir laisser des commentaires vous devez vous enregistrer.