Nous utilisons de cookies propres et de tiers afin d’améliorer votre expérience de navigation et vous offrir de la publicité et des contenus pertinents pour vous. Si vous continuez à naviguer, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Blog

.

Lire les posts du blog de Kids&Us
Une invitation au rêve les yeux ouverts

L'un des moments les plus intenses pour une maman ou un papa est l'heure de mettre les enfants au lit, et je ne parle évidemment pas des accès de colère, des hurlements et des courses dans le couloir résultant de leur refus de dormir ; manifestations, hélas, elles aussi réelles. Pas plus que je ne parle du nombre de fois qu'il vous arrivera de vous lever pendant la nuit, à moins que vous n'ayez la chance de dormir d'un trait. Car d'aucuns ont cette chance…

Mon intention ici n'est pas d'idéaliser l'heure d'aller au lit –chacun vit sa propre réalité–, mais je viens vous parler des quelques minutes qui précèdent le sommeil de nos enfants, de cet instant d'intimité et de magie que nous partageons avec eux et qui a le pouvoir de nous transporter dans un univers d'aventures, de fantaisie… Je veux, bien sûr, parler de l'histoire du soir, vue comme un voyage imaginaire, grâce à laquelle nous invitons nos enfants à rêver les yeux ouverts.

C'est indéniablement l'un des moments les plus attendus de la journée. Il suffit de voir le visage de nos petits s'éclairer à la demande : Tu nous lis une histoire, ce soir ? Pour certains parents, être présents à l'heure du lit est un privilège. Ceux qui arrivent à la fin de la journée les batteries à plat, répondront d'emblée : “Pas ce soir, je suis épuisé(e). On fera ça demain.” Avant de céder à leur requête. Quelles que soient les circonstances, je suis sûre qu'en vous asseyant à côté de cette petite personne au regard tendre, qui vous caresse et vous écoute attentivement, la fatigue se dissipe et laisse la place à un moment de proximité émotionnelle unique. C'est dans ces instants-là d'intimité, que l'on songe au jour où cet enfant, aujourd'hui bien à vous, s'émancipera.

J'ai lu il y a quelques jours un article très intéressant sur les bienfaits de la lecture du soir. Il en ressortait qu'elle aidait entre autres les enfants à être plus empathiques et à comprendre qu'il existe plusieurs interprétations possibles au monde. Par ailleurs, elle stimulerait leur mémoire et leur créativité tout en étoffant leur vocabulaire. Ainsi, certains contes deviennent des best-sellers, tels “La couleur des émotions” d'Anna Llenas, “Devine combien je t'aime” de Sam McBratney et Anita Jeram ou encore “Un livre” d'Hervé Tullet. Il s'agit de trois exemples d'histoires très différentes, pourtant toutes pensées pour faire savourer les pages aux plus petits.

C'est peut-être cela qui nous a poussés à créer notre propre collection de livres, Read me a Story. Faire partie des moments les plus intimes de la vie des familles, et ce en anglais, de sorte que la nouvelle langue trouve une place dans leur quotidien, est l'une des choses qui me rend le plus heureuse. L'idée que partout des enfants s'endorment avec le souvenir des aventures de Betty Sheep ou de Gina Ginger encore murmurant dans leur tête m'émeut.
Cette joie que j'ai sentie en 2014 quand nous lancions notre collection, j'en refais l'expérience aujourd'hui en présentant au monde notre troisième collection de livres : Many Monsters. À partir de l'amour et du soin tout particuliers avec lesquels fut éditée la première histoire, Nori Nosy, nous avons voulu transmettre le désir de donner des ailes aux enfants au fil des pages, de rassasier leur curiosité innée et de prolonger l'innocence qui est la leur aux côtés de leurs parents.

Qu'ils s'en souviennent plus tard ou non, je reste convaincue que nous tirons tous bénéfice de ces moments vécus ensemble. D'ailleurs, vous souvenez-vous de l'histoire qui a marqué votre enfance ? Et du conte que vous aimez le plus lire ?

  1. 275
Partagez-le sur >

Commentaires

Laissez-nous un commentaire

Pour pouvoir laisser des commentaires vous devez vous enregistrer.